Machine à tracer Stadelite®

Accueil »Équipement »Equipement extérieur »Traceur pour peinture »Machine à tracer Stadelite®

TER STADELITE

Machine à tracer Stadelite®

3,129.95 $

Pour la première fois, une pompe péristaltique, fonctionnant sans moteur thermique ou électrique, équipe le mécanisme de pulvérisation d’une traceuse : on pousse, elle trace.

La traceuse de terrains de soccer, football et tout autre sport sur gazon, qui simplifie toutes les étapes du traçage.

Caractéristiques Techniques

– Réservoir totalement amovible : vous préparez directement la peinture de traçage dans le réservoir. La machine à tracer Stadelite® possède un emplacement pour un deuxième réservoir.

– Pompe péristaltique : Placée sur l’axe des deux roues arrières de la machine de traçage Stadelite®, la pompe est composée de trois galets équidistants qui compriment chacun leur tour un tube souple dans lequel transite la peinture. Celle-ci est pulvérisée à plus 2 bars. Une réserve de pression permet de pulvériser quand la machine est statique (point central et penalties). Toutes les commandes sont au guidon.

– Autonettoyante :  Avec la traceuse de terrain Stadelite®, quand vous avez fini de tracer, vous avez réellement terminé car la machine est propre. Au lieu d’aspirer de la peinture, il suffit de plonger le tube d’aspiration dans de l’’eau pour vidanger et nettoyer le circuit en quelques minutes.

A cela 2 avantages :

– Anti-gaspillage : Au contraire d’une pompe à membrane, le fait d’aspirer dans le vide ne désamorce pas la pompe péristaltique. En préparant la quantité suffisante pour un terrain, on peut donc utiliser l’intégralité du réservoir sans gaspiller de la peinture sur l’aire de lavage.


– Toujours prête-à-tracer : le traçage terminé, la machine est propre : elle est donc aussitôt prête pour tracer un autre terrain, puis un autre, et encore un autre, etc., comme c’est le cas sur les plaines de sports.

– Un 4×4 … : les 4 roues assurent une meilleure stabilité (les roues arrière supportant le réservoir). La machine est à la fois suffisamment lourde, pour éviter de « sauter » sur terrain sec, et suffisamment légère, pour être poussée sans peine sur terrain lourd.

– S.A.V. réduit : aussi simple qu’un vélo, car l’entretien se réduit à changer chaque saison le tube de la pompe (2 colliers à desserrer) ou à régler le câble d’ouverture de la buse (une vis).

Titre

Aller en haut de la page